Construire une conception de l’intelligence

Être capable de définir ses points faibles et ses points forts, en termes d’apprentissage, cibler des items en souffrance pour demander de la remédiation, participer à l’écriture de la feuille de route délivrée chaque trimestre par le conseil de classe, voilà autant d’indicateurs qui prouvent que les élèves sont en train de construire le recul cognitif nécessaire, pour une véritable autonomie dans les apprentissages.
En effet, comprendre les raisons de ses échecs et de ses réussites est un facteur fort de motivation, ou plutôt ne pas les comprendre entraîne irrémédiablement de la démotivation pour les apprentissages.
Or l’évaluation par compétence, parce qu’elle met en exergue les critères de réussite et les ressources à mobiliser permet une analyse des causes d’échec avec les élèves. Cela permet de construire une conception de l’intelligence, qui ne
repose plus sur des savoirs innés, mais bien sûr des stratégies d’apprentissage, de mémorisation et de résolution de problèmes complexes.

Extrait, Réussir l’école du socle – ESF


Comments are closed.